« Je vois les Benoit comme des enlumineurs. Leur travail monastique corrige et répare une faute de désamour envers la nature magistrale qui nous entoure, envers les animaux fabuleux qui y vivent, envers notre propre humanité lorsqu’elle renonce au meilleur d’elle-même. Enfant, la petite Gisèle rêvait des loups, non pas dans la peur, mais dans l’émerveillement le plus profond. Elle a tenu à son rêve, et les loups l’en remercient, beaucoup. »

Serge Bouchard
Écrivain et anthropologue
Extrait de la préface du livre FRISSON SACRÉ du monde sauvage

Portrait d’une famille pas comme les autres

Gisèle Benoit

Aujourd’hui saluée comme une ambassadrice du monde sauvage et une éveilleuse de conscience, Gisèle Benoit observe la faune canadienne depuis 1977. C’est par la peinture, l’écriture et la réalisation de films documentaires qu’elle communique son message écologique. Elle a également rédigé des mémoires, donné plusieurs conférences et agi comme consultante dans divers projets de mise en valeur de la nature.

Raynald et Monique Benoit

La conservation de la faune a toujours été au cœur des préoccupations de Gisèle, qui partage sa passion avec ses parents : sa mère, Monique Blaquière-Benoit, est peintre et naturaliste, tandis que son père, Raynald Benoit, s’illustre comme cinéaste et producteur de reportages devenus des classiques. La famille Benoit forme une équipe entièrement dévouée à la sauvegarde du monde sauvage.

En Compagnie des Orignaux

En 1979, le trio Benoit découvre le parc national de la Gaspésie, dans l’est du Québec. Gisèle entame alors les recherches inédites sur le comportement de l’orignal qui la rendront célèbre à travers le monde.

 

« Elle a commencé à vivre près des orignaux, comme Jane Goodall et Dian Fossey avec les singes et les gorilles », écrit Louise Cousineau dans La Presse lors de la télédiffusion du premier documentaire professionnel tourné par Raynald : En Compagnie des Orignaux.

Tétras et Gélinottes

En 1995, le second documentaire réalisé par Gisèle Benoit et les siens, Des oiseaux pas comme les autres, étonne le public tout autant que les spécialistes; il remporte le Grand Prix du XIe Festival international du film ornithologique de Ménigoute (France). Largement distribué à travers le monde, ce documentaire sert même de référence lors d’un colloque réunissant 1000 spécialistes sur les oiseaux, sous l’égide du Muséum national d’Histoire naturelle de Paris.

L’aventure
d’une vie

En 2001, Gisèle et ses parents concrétisent un rêve : fonder leur propre centre d’étude sur la faune boréale en milieu sauvage et vivre au moins six mois par année dans un camp de base, au cœur de la forêt nord-ontarienne, loin du confort moderne.

 

D’autres documentaires et des expositions thématiques viennent alors témoigner de leur vécu au sein du monde sauvage.

Technique, objectifs et
mise en garde

​Gisèle, Monique et Raynald Benoit ne sont pas biologistes. Ils se définissent plutôt comme des naturalistes autodidactes, toujours avides d’apprendre et de repousser les limites du savoir. Grandement inspirés par Grey Owl, Jane Goodall et Konrad Lorenz, ils favorisent aussi bien l’observation passive que l’expérimentation, c’est-à-dire le contact direct avec leurs sujets en liberté.

 

Ce genre de démarche les amène quelquefois à côtoyer des animaux sauvages dans un contexte de proximité où la compétence et la sagesse sont requises, voire indispensables, pour assurer leur sécurité et celle de la faune. Dans leurs publications, les Benoit déconseillent d’ailleurs à quiconque d’imiter leurs techniques ou d’approcher les animaux sauvages comme ils se permettent de le faire, dans le cadre très strict de leurs projets d’étude.

Une passion : l’étude du comportement animal

Gisèle et ses parents œuvrent dans un domaine peu exploré des sciences naturelles : l’étude du comportement animal en milieu sauvage, incluant la communication sonore et gestuelle chez les oiseaux et les mammifères, ainsi que les interactions entre les espèces. Des sujets captivants qui prennent l’allure de défis.

 

Ce n’est pas pour rien que beaucoup d’études comportementales se déroulent en enclos! Dans la nature, les difficultés sont si nombreuses et le travail si exigeant que la plupart des chercheurs, limités par le temps, optent pour l’observation de sujets en semi-liberté.

Photo 9 Une passion l’étude du comportement animal

La mission

Les études effectuées par la famille Benoit ne sont pas demandées par des ministères, des parcs de conservation ou des organismes, ni financées avec des fonds publics. Elles naissent uniquement de la volonté de leurs auteurs qui en assurent le bon déroulement et le financement grâce à leurs publications.

 

Ces dernières n’ont d’ailleurs rien de conventionnel. Elles peuvent prendre la forme d’une exposition de tableaux, d’une production vidéo, d’un mémoire, d’une conférence ou d’un livre. Dans chaque cas, elles marient l’art et la science afin d’émouvoir, de sensibiliser et d’éduquer le public à l’importance de protéger la biodiversité. Depuis 2008, la Société Art et Science pour la Nature, dont les Benoit sont cofondateurs, contribue à soutenir leur mission éducative en diffusant leurs résultats d’étude à grande échelle.​

 

Par le regard nouveau qu’elles proposent, par la sensibilité, l’originalité et le vécu qui les caractérisent, les œuvres artistiques, littéraires et cinématographiques de la famille Benoit touchent les gens et inspirent le respect de la nature. Elles sont porteuses d’une vision, d’une espérance fondée sur une expérience humaine authentique. Cette dimension philosophique et spirituelle confère une plus-value aux réalisations de Monique, Raynald et Gisèle.

bg7

Les Benoit, défenseurs du monde sauvage

Comprendre le rôle et le cycle de vie d’une espèce dans un écosystème donné est d’une importance capitale pour lui assurer des mesures de conservation efficaces. Très critiques de la gestion de la faune au Québec et au Canada, les Benoit luttent contre la philosophie anthropocentrique guidant une majorité de décideurs.

 

L’indifférence, les intérêts économiques et les préjugés font souvent obstacle à la protection de la nature. Avec des pinceaux, une caméra et beaucoup de passion, les Benoit invitent chaque individu à renouer des liens sacrés avec la nature. Ce site offre la possibilité de découvrir l’œuvre unique de ces ambassadeurs du monde sauvage.

Participez à notre mission!

Il vous est maintenant possible de participer à notre mission éducative et à la production de notre future websérie sur le loup.

error: Le contenu est protégé